Naturopathie

Photo site 11Le mot naturopathie vient du latin "natura" : nature et du grec "pathos" : le mal, la maladie. La naturopathie trouve son fondement dans les principes d'Hippocrate : primum non nocere d'abord ne pas nuire, puis vis medicatrix naturae la nature guérit, ensuite tolle causam traiter la cause, enfin deide purgare purifier l'organisme. La naturopathie est identifiée par l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS), comme une médecine traditionnelle occidentale, à l'instar de la médecine traditionnelle chinoise, de la médecine traditionnelle indienne ou ayurvédique, de la médecine traditionnelle africaine. L'OMS définit la médecine traditionnelle comme la somme totale des connaissances, compétences et pratiques qui reposent sur les théories, croyances et expériences propres à une culture et qui sont utilisés pour maintenir les êtres humains en bonne santé ainsi que pour prévenir, traiter et guérir des maladies physiques et mentales.

En occident, la médecine traditionnelle est également nommée médecine "douce", "complémentaire", "non conventionnelle", "alternative", "parallèle", "hollistique", "naturelle"... La commission européenne retient le terme médecine non conventionnelle par opposition à la médecine conventionnelle  plus connue sous le terme de médecine allopathique. Les sceptiques préfèrent parler de pseudo médecine. La naturopathie s'inscrit dans une démarche holistique dans le but de s'intéresser à l'individu dans sa globalité. Il n'est nullement reproché ici à la médecine conventionnelle de ne s'attacher à traiter que l'organe, un symptôme ou une fonction précise, dès lors que cette approche reste tout à fait appropriée. La naturopathie est une approche complémentaire de celle mise en place par la médecine allopathique. L'idée privilégiée par la médecine complémentaire est d'associer des traitements impliquant des "philosophies thérapeutiques" sans doute différentes, mais capables de coopérer dans l'intérêt du malade.

La naturopathie ne se réfère pas à la Nature, au naturel dans l'objectif d'y trouver un gage de qualité. La Nature possède des propriétés toxiques et mortelles qui n'apportent aucun bénéfice aux malades. En revanche, dès lors que la naturopathie apporte bien-être et réconfort aux malades et quand bien même il s'agirait d'un effet placebo, il convient de donner à la naturopathie toute sa place dans le traitement des malades. Cette notion même d'effet placebo mérite d'être développée. En effet, l'effet placebo est utilisé par la médecine conventionnelle puisqu'il démontre l'impact du psychisme dans la guérison. La naturopathie n'a vocation à revendiquer aucune exclusivité, dans la mesure où toutes médecines conventionnelles ou non, n'ont qu'une vocation, celle de se compléter pour améliorer l'état de santé des malades et de prévenir la maladie.